Coyote Ragtime Show – Premières impressions

Coyote Ragtime Show est la nouvelle création du studio ufotable connu notamment pour Futakoi Alternative. Dès que j’ai vu le trailer, et cela s’est confirmé au visionnage de ce premier épisode, cet animé m’a fait penser à Black Lagoon : de l’action non stop bien animée et qui défoule bien. Coyote Ragtime Show ne deçoit pas et s’annonce même encore meilleur grâce à un scénario promettant beaucoup.

L’histoire commence donc avec Angelica Barns,enquêteuse pour le bureau de la Féderation et jeune femme bien pourvue portant des lunettes arrivant sur la planète désertique Sandvil. Elle est accueillie par une jeune policière du coin Chelsea Muir qui doit l’escorter jusqu’à la prison. Sur le chemin, Angelica découvre que la planète est envahie par des insectes géants faisant la renommée de la planète. Pour éviter que les insectes envahissent les zones habitées, il existe des appareils spéciaux qui les repoussent. Arrivées à la prison, elles sont accueillies par le directeur Frank Dustan qui découvre qu’Angelica transporte quantité d’armes avec elle.

Elle est en fait ici pour traquer “Mister”, un célèbre criminel aux multiples identités qui lui échappe depuis maintenant 4 ans. Elle a cependant perdu sa trace depuis 1 an jusqu’à ce qu’elle recoive un coup de téléphone la veille la prévenant que Mister allait apparaître ici même. Leur discussion est interrompue par un coup de téléphone provenant du Mouvement de Libération du Désert Rouge prévenant le directeur qu’ils ont posés 10 bombes dans sa prison. Les bombes explosent bel et bien causant tous les problèmes dans cet épisode… Les prisonniers sont évacués dans la cour et une brigade de déminage arrive car une bombe n’a pas explosée dans le block 4. Angelica réalise par la suite que les bombes étaient cachés dans le véhicule par lequel elle est arrivée et que c’est le chauffeur Katana (d’après le site officiel) qui les posées. C’est en fait le même plan que Mister avait appliqué sur la planete Carnivale. Elle réalise aussi qu’un des démineurs, Bishop (celui qui avait refusé qu’Angelica les aide) est forcément un allié de Mister et que celui-ci est retenu dans le block 4 étant donné que celui-ci dans lequel l’équipe de déminage s’est rendue; ceci étant confirmé par le fait que toutes les entrées à la prison sont maintenant verrouillées.

Mais Angelica n’est pas la seule qui recherche Mister, la Guilde du Crime et surtout Madame Marciano sont aussi après lui et elle envoie donc ses meilleurs assassins : les 12 Soeurs récupérer Mister. Elles massacrent tout le monde dans la prison et l’on aperçoit que ce sont en fait des robots quand Mister décapite l’une d’entre elles avec une roquette pour sauver Angelica. Les 12 Soeurs préviennent alors Mister que “Mère” veut lui parler, celui-ci refuse bien évidemment et fait éteindre tous les appareils répusilfs d’insectes. Ceux-ci commencent donc à envahir la prison pendant que Mister et ses deux complices s’échappent. Alors qu’Angelica propose un nouveau boulot à Chelsea, nous voyons alors la bande à Mister dans une navette se dirigeant vers Graceland, planète sur laquelle des bombes doivent bientôt être lachées pour mettre fin à la résistance et Bishop donne une photo d’une petite fille (sa fille ?), Franca, à Mister.

Cet épisode sert à mon avis d’introduction à la série car on ne sait pas encore très bien qu’elle est l’histoire principale de l’animé ni si les personnages principaux sont Angelica/Chelsea ou Mister/sa bande. Si l’ont se fie au trailer ce sera sûrement Mister. Le résumé d’Anidb parle de la planète Graceland et mentionne qu’un héritage du Roi Pirate, Blues, est caché quelque part sur la planète. Serait-ce le trésor que Mister recherche et dont la location lui sera fournie par Franca ? En tout cas niveau action, CRS nous éblouit et ce grâce à de jolis CharaDesign, à une animation fluide et jolie et une musique assez bien choisie mais pas exceptionnel non plus. Les 12 Soeurs sont impressionnantes et on a très envie de les revoir par la suite. Bref ca promet beaucoup et ca s’annonce vraiment comme du très bon. La suite vite !

This album is powered by BubbleShareAdd to my blog

Update de fin de série :
voir ici et

Au final, un joli rattage qui ne mérite pas qu’on lui consacre du temps. Des personnages et situations ridicules, un rythme mal maitrîsé et une histoire baclée constituent ce qui s’avère être encore une fois un concept intéressant totalement gâché…

3 thoughts on “Coyote Ragtime Show – Premières impressions

  1. Je ne sais pas si on peut dire que May (c’était May ?) a été décapitée, car la décapitation, c’est quand on enlève la tête du corps, là, c’est le corps entier qui a été détruit… Sinon, je veux encore des 12 Sisters !!

  2. Cette année encore il y a encore un bon nombre d’animes bien débiles !! J’espere trouver 2/3 series interréssantes quand même ou de bonnes adaptations de bons shojo manga (à quand une suite à Fruits Basket, à quand une suite à Loveless ???) mais à part Honey and Clover tout est assez débile ou cliché à fond ! Attendons Septembre…

Comments are closed.