Tsuyokiss Cool x Sweet – Premières impressions

Dès que Tsuyokiss, animé adapté d’un H-Game a été annoncé, ca sentait l’animé harem à plein nez et je me suis pas trompé. Là où Tsuyokiss “innove”, c’est que le site officiel annonce qu’on a affaire à un “tsundere tv animation”, autrement dit toutes les héroines principales de cet animé sont des tsundere.

L’histoire pour l’instant n’est pas très évolué : Konoe Sunao vient d’être transferé dans une nouvelle école et elle qui est folle de théâtre (sa mère est actrice) se rend compte qu’il n’y pas de club qu’elle peut joindre. Elle décide donc d’aller voit la directrice du conseil des élèves Erika Kiriya afin d’avoir la permission de monter son propre club. Celle-ci qui domine littéralement tout ce qui passe dans l’école, agit comme une princesse arrogante et a même son propre temple d’où elle gouverne l’école lui dit qu’elle lui permettra d’ouvrir son club à la condition seule que Sunao lui montre à quel point le théatre peut être amusant et ce de quoi elle est capable. Sunao joue donc à elle toute seule Roméo et Juliette et impressionne Erika. Arrive Léo Tsuchima voulant parler à la directrice, Sunao reconnait alors le petit garcon ayant jouer avec elle dans une piece quand elle était plus petite. Celui-ci la reconnait après quelque instants mais se fait baffer après l’avoir appelé “daikon” ( qui signifie radis mais aussi mauvaise actrice).

A vrai dire j’ai pas regardé l’épisode pour l’histoire mais plutôt pour toutes les tsunderes plus mignonnes les unes que les autres qui font partis des personnages principaux : Konoe Sunao qui semble être pour l’instant le personnage principal, Erika Kiriya la directrice du conseil des élèves et adulée de tous les garcons de l’établissement que tout le monde appelle “Hime”, Yoppi qui est un peu le “bras droit” d’Erika et qui est la seule à ne pas être une tsundere, Kurogane Otome la fille taciturne qui se ballade toujours avec son sabre, Kanisawa Kinu surnommée “Kani” la petite insolente qui passe son temps à se disputer avec Nagomi Yashi et enfin Inori la prof avec d’énormes airbags qui se ballade avec son perroquet parlant. Il y aussi Asada Shizuka une fille un peu rêveuse qui devient la fan de Sunao à la fin de l’épisode, la fille aux cheveux verts Noriko Nishizaki qui ne parle pas et prend des photos et aussi Subaru le bishonen et Fukahire le pervers à lunettes qui sont les meilleurs amis de Léo.

Tsuyokiss est intéressant car tous les personnages semblent être amis : à la fin de cet épisode on voit déjà Erika, Otome, Yoppi, Kani, Yashi ainsi que Léo, Subaru et Fukahire réunis dans la salle d’Erika . Je trouve ça sympa de voir tous les personnages ensemble agissant vraiment tous comme des amis. Manque plus que Sunao s’intégre à la bande sûrement pas l’intermédiaire de Léo. Même si pour l’instant on ne voit pas en quoi l’animé est un “harem anime”, le pitch de l’H-Game et aussi celui de l’animé est que tout un harem se forme autour de Léo Tsuchima qui doit en fait être le héros de l’histoire alors même qu’on ne le voit que 2 minutes à l’écran et que l’histoire semble se focaliser sur Sunao. L’histoire pour l’instant est plus que médiocre et ca ressemble beaucoup à un Shuffle des premiers épisodes sans le côté dramatique. Le fanservice qui pourrait être une raison de regarder l’animé est pour l’instant très faible sauf dans les eyecatchs mais le deuxième épisode semble en être rempli. Je sais pas si ca va se focaliser beaucoup sur l’humour mais je n’ai pas ri du tout lors de l’épisode. L’animation est plutôt bonne et les chara-design vraiment très bons étant donné que toutes les filles sont jolies et ont chacune leur charme propre. Bref y a plus qu’attendre de voir comment ca se développe et faudra sûrement que j’en reparle dans 3-4 épisodes. Sympathique, pas vraiment mauvais et pas l’animé de l’année non plus.

This album is powered by BubbleShareAdd to my blog

Update de fin de série : Fait rare, mon opinion n’a pas changé à la fin de mon visionnage. On a ici affaire à une série médiocre avec quelques passages plutôt marrants, à regarder vraiment en dernier recours un jour de pluie intense.

2 thoughts on “Tsuyokiss Cool x Sweet – Premières impressions

  1. Tiens, marrant, tu disais que les PowerPouf t’avaient fait mourir de rire alors que moi, elles m’avaient fait sourire, et Tsuyokiss m’a fait marrer à quelques occasions alors que toi, tu n’as pas ris ^^

  2. Les Powerpuff m’ont fait bien rire car je ne n’attendais RIEN de cette série et surtout pas de rigoler devant un passage débile de l’animé. Tsuyokiss ne m’a fait que sourire car très cliché et basique dans son déroulement. Comme quoi on est tous différents :)

Comments are closed.