Welcome to the NHK/NHK ni Youkoso – Premières impressions

besoin d'une femme de ménage ? Welcome to the NHK est encore une fois un animé adapté d’un manga toujours en cours de parution au Japon. Le manga est pour le moins connu et adoré de beaucoup et traite d’un sujet original : les hikikomori, personnes vivant enfermés chez eux sortant rarement ou même jamais. J’ai lu le manga et ai été un peu surpris lors de l’annonce de l’adaptation en animé: après la crainte que l’animé soit réalisé par Gonzo je me suis demandé comment ils allaient traiter tous les passages rempli de H-games lolicon ou encore d’usages de drogues. Et bien malgré cela, Gonzo n’a pour une fois pas foiré et nous livre un des meilleurs animés de l’été 2006.

Le pitch beaucoup le connaissent : le premier épisode couvre tout le premier chapitre du manga en omettant le passage avec Yamasaki. Satou Tatsuhiro est un hikikomori ou encore NEET qui vit enfermé chez lui depuis bientôt 4 ans. Presque toute la première partie de l’épisode montre tous les délires hallucinatoires de Satou sans pour autant montrer de drogues à l’écran. Satou va bientôt réaliser qu’il a en fait été pris dans une conspiration formée par la NHK, célèbre chaine de télévision japonaise qui diffuserait des animés dans le but de rendre tous les japonais comme Satou. Arrive le jour où une vieille femme se présente à sa porte accompagnée d’une jolie jeune fille Misaki afin de distribuer des magazines dont le grand dossier du mois traite des NEET. Satou finit pas s’énerver et surtout par se rendre compte que pour arrêter d’être un hikikomori, il faut qu’il sorte de chez lui et qu’il trouve un boulot. Manque de bol, à l’endroit où il se rend travaille la jolie Misaki qui l’intimide et il s’enfuit sans demander d’emploi. Il retrouve après coup son CV dans sa boite aux lettres accompagné d’un petit mot de Misaki qui lui fixe un RDV le soir et il lui explique qu’il a été selectionné pour son “projet”. Le soir venu, Satou est bien au rendez-vous et Misaki lui explique qu’elle sait qu’il est un hikikomori et qu’elle veut le sauver.
la chaise fait peur ... Le premier épisode est TRES fidèle au manga : les scènes qui ont été conservées sont identiques à l’original presque au dialogue près. On fait bien entendu l’impasse, où j’en ai bien l’impression sur tout ce qui est lolicon ou drogues mais cela reste à confirmer avec le prochain épisode qui voit venir l’arrivée de Yamasaki. Le gros point noir de l’affaire est que l’on peut lire un peu partout, c’est que l’animé semble plus se focalser sur la psychologie de Satou et aborde plutôt l’histoire d’un côté pessimiste là où le manga était plein d’ironie et d’humour noir. Dans le manga Satou est beaucoup plus agité, beaucoup plus dingue et l’auteur emploie beaucoup de grimaces pour que l’on rigole un bon coup. Ici Satou a une voix bien grave choquant au début mais très bonne dès que Satou s’excite un peu et est un peu plus dépressif (sa décision de chercher un boulot ne vient pas du fait qu’il veut contrer la conspiration mais du fait qu’il se trouve minable par exemple). On ne rigole donc pas beaucoup devant l’animé contrairement au manga où l’on aime bien rire devant Satou qui s’enfonce de plus en plus. c'est une des raisons de courir regarder NHK ! ! Gonzo fait un excellent boulot malgré toutes les craintes ayant pu être levées : rien à voir avec Witchblade, l’animé est magnifique, les CharaDesign très ressemblants et l’une des raisons de regarder l’animé et lire le manga, Misaki, ne perd en rien de son charme. Un petit mot sur la musique qui est tout bonnement excellente : faut qu’elle le soit pour que je le remarque du premier coup. La petite musique qu’écoute le voisin de Satou va rester longtemps dans votre tête je vous l’assure. Je me demande quand même tout ce qui va advenir à la trame du H-Game ou même à l’obsession de Satou pour les lolis si c’est enlevé ca diminuera sans doute l’impact de la “folie” du personnage . Pour l’instant Gonzo fait du très bon boulot et même en enlevant le côté satirique l’histoire reste passionnante. Number Ouane de cet été pour ma part.

Update de fin de série : voir ici
Le manga de base était formidablement satirique, doté d’un humour noir sadique comme on en voit peut. L’animé change complètement le ton de l’histoire, on se retrouve face à deux supports explorant chacun l’une des façons dont l’histoire d’un hikkikomori aurait pu être traitée. Le ton devient donc un peu plus pathétique et dépressif, on s’attarde beaucoup plus sur Satou mais aussi Misaki et Yamazaki auxquels on s’attache alors énormément et que l’on a donc vraiment envie de voir évoluer. Au final une superbe leçon sur l’amitié, l’amour et les hobbies de l’otaku, le tout servi par une bande-son superbe à écouter en boucle.

8 thoughts on “Welcome to the NHK/NHK ni Youkoso – Premières impressions

  1. Tu as encore été plus rapide. Je garde mon avis pour le visionnage, en espérant que ce sera chose faite ce soir.

  2. Ah y est vu. Je ne sais pas si je vais en parler sur mon blog, plutôt laisser des commentaires à droite à gauche (comme maintenant donc :D). Je n’ai pas lu le manga, donc je n’ai rien pour comparer, alors, je pensais effectivement que l’anime serait comique, il n’en est rien, ça ne l’a pour autant pas empêché d’être incroyablement prenant.

    C’est sûr par contre que les délires de Satou s’explique mieux s’il se drogue, parce que là, il passe “juste” pour un mec qui en tient une sacré couche. Mais c’est avec plaisir que je materai la suite !

  3. Merci d’avoir presenté cet anime, je pense que je ne l’aurais pas decouvert tout seul et depuis la fin d’Haruhi (et Noein, bientot), j’avais peur de me retrouver sans anime de qualité.

    Le premier episode est vraiment convaincant. Le ton me semble assez bien choisi et je suis content d’apprendre que l’anime a été allegé au niveau grimaces par rapport au manga. (y’avait des grimaces dans la nouvelle?)

  4. Je pense pas qu’il y avait de grimace dans la nouvelle étant donné qu’il y a très peu d’illustrations dans les nouvelles en général. (ou alors corrigez-moi si je me trompe)

  5. Je suppose aussi que non, en fait la parenthese était ironique.
    Dans la serie de nouvelles Haruhi Suzumiya, il n’y a pas de grimaces dans le texte (l’inverse serait surprenant) et quelques très legeres dans les illustrations . Si les realisateurs responsables de l’adaptation animée en avait rajouté dans l’anime, j’aurais trouvé ca insultant.
    Donc là, Welcome To The NHK semble bien parti.

  6. La série m’a surpris car Gonzo a enfin réussi à restituer l’atmosphère et la qualité d’un manga sans trop se planter, et même en l’abordant sous un nouveau jour!
    Mais je trouve pour ma part le manga beaucoup plus violent et socialement engagé que l’animé (enfin c’est peut-être dû au fait que j’en suis beaucoup plus loin que le 4eme épisode de la série) et surtout que la série part plus en trip (sans les références sexuelles :p) et est un poil plus drôle. Comme quoi…

    Belle présentation néanmoins ^^

  7. Moi je n’ai qu’une chose a dire sur cet anime..

    Maginifique !! Il fait a présent parti pour moi d’un des meilleurs animes que je connaisse ! Donc merci a l’auteur :) Vraiment très belle histoire ! Aller Bye

Comments are closed.