Simoun

Group-normal-1600

Merci à NegativeZero pour ses magnifiques vecteurs des eyecatchs de la série.

Simoun est un de ces animés qui passent inaperçus lors de leurs premiers épisodes car trop compliqués ou pas assez intéressants. Ici la série part avec un désavantage certain, celui de mettre en scène des jeunes adolescentes qui s’embrassent, et donc le classement automatique dans le genre “shoujo-ai” que peu apprécient. Les lecteurs les plus assidus de Blogsuki/AnimeNano auront pourtant entendu parler de la série par Jeff Lawson par exemple, qui classe carrément la série comme “meilleur animé de l’année”. Si la curiosité ne vous a pas encore poussée à jeter un oeil plus attentif sur Simoun, sachez que l’on a effectivement affaire à l’un des animés les plus passionnants de l’année.

L’histoire de Simoun est plutôt difficile à décrire : elle prend place dans un monde fantastique en pleine guerre où l’une des factions, le Simulacrum, domine largement l’autre grâce aux Simoun, machines volantes surpassant tout ce qui ce fait actuellement. En traçant des Ri-Maajon, sortes de formules magiques aux signes complexes, dans le ciel, elles sont capables de détruire plusieurs centaines de vaisseaux ennemis en même temps. Dans ce monde, lors de la naissance, tout le monde est fille, et l’on ne décide de son sexe qu’à 17 ans. Les Simoun ne peuvent être pilotées que par une paire de ces jeunes filles qui doivent s’embrasser auparavant afin d’activer la gemme permettant au Simoun de fonctionner. Le premier épisode suit le Chor Tempest, meilleur escadron de toute la flotte, dans une mission qui partait pour être banale. Mais devant la quantité phénoménale d’ennemis ne cessant d’arriver, Amuria et Neviril – la meilleure paire – décident de tenter l’Emerald Ri-Maajon, maneouvre surpuissante n’ayant jamais encore été tentée. Malheureusement, tout ne se passe pas comme prévu et le Ri-Maajon explose avec la force d’une bombe atomique. On retrouve le Simoun de nos deux pilotes complétement détruit et avec une Amuria disparue. Après cette débandade, la majorité du Chor a été tuée ou part aux Bains afin de choisir leur sexe et Neviril est complétement traumatisée. C’est alors qu’arrive 3 pilotes très prometteurs dont Aaeru qui décide déjà que Neviril sera son équipière….

Danbooru-p-115372391509176

De gauche à droite : Yun, Mamiina, Limone, Floe, Aaeru, Alti, Paraietta, Kaimu Neviril, Rodoreamon et Morinas.

Le résumé est un peu long mais il fallait au moins cela si je veux vous parler correctement de l’animé. Malgré un départ compliqué qui promet surtout de la baston et des filles qui se bécotent, il est très dur de trouver un genre à Simoun. Par la suite le scénario se focalisera plus sur les jeunes filles et leur dévéloppement ainsi que sur les raisons de la guerre. On a donc une bonne trame principale fantastique bien compliquée avec des intrigues politico-militaro-religieuses de base plus un excellent drame derrière. Certains épisodes pourront paraître vides car on se concentre entièrement sur les sentiments et vécus du Chor. Car malgré l’histoire très prenante, Simoun se concentrera surtout sur les filles du Chor Tempest et leurs relations au monde . Si la série a tant surpris c’est grâce à ces développements très approfondis comme on en a rarement vu. Chacun ont leurs peurs, leurs rêves, leurs envies et des relations plus ou moins bonnes avec leurs coéquipières que l’on apprendra à connaître tout au long de la série. L’aspect romance est très poussé malgré le genre principalement féminin, et nous offrira de très belles scènes et disputes violentes. Il ne faudra donc pas se laisser décourager par les débuts un peu lents et pas très convaincants de la série se focalisant principalement sur le traumatisme de Neviril (EMO GIRL >_<) et attendre l’épisode 8 pour que l’histoire décolle et avec elle, que les personnages se bougent un peu. A partir de l’épisode 14, la série atteint son point d’orgue avec un final choquant et la série devient plus que passionnante. Les épisodes suivants enchaîneront révélations sur rebondissements du scénario qui vous laisseront tout simplement cloué sur votre chaise.

Danbooru-p-115372388348957

Les différents thème traités (la guerre, le rôle des enfants dans celle-ci, le passage à l’âge adulte, la foi, l’amour, les classes sociales, les dégats de l’industrialisation, le passage du temps etc…) le sont tous à la perfection et avec justesse et à leur grand nombre, vous pouvez vous douter que la série ne se répète jamais. Malgré le contexte fantastique, c’est réaliste au possible et cela vous immerge encore plus dans l’histoire si vous étiez déjà conquis. Simoun est un fantastique melting-pot débordant d’originalité et de plaisir qui, cependant, compte quand même quelques points noirs… La fin particulièrement m’aura déçu car me laissant énormément sur ma faim et avec PLEIN de questions non-résolues très frustrantes qui laissent un “trou” dans “l’expérience Simoun”. D’une façon générale, les derniers épisodes auront été moins bon que le grand milieu de série fabuleux qui était, c’est vrai, assez dur à surpasser.

Danbooru-p-115796554349453

L’animation aura été très inconsistante parfois très belle et d’autre médiocrissime et manquant de fluidité. Les chara-designs sont par contre très beaux, même s’ils varient avec la dite animation… On pourra féliciter cependant l’utilisation des CG qui se font très peu remarquer et ne gênent aucunement les formidables batailles aériennes. La musique est sublime, avec toute une série de thèmes ayant une sonorité rappelant celle du tango, très originale et pourtant parfaitement ambivalente entre les moments de romance et d’action. Le casting voix exclusivement féminin réunit une pléthore de stars qui font très bien leur boulot à part Michi Niino, doubleuse d’Aaeru dont j’ai trouvé qu’elle sonnait fausse et forcée à plusieurs reprises… Ce n’est cependant qu’un avis personnel et le boulot de la seiyuu est pas mal acclamée sur Animesuki.

Danbooru-p-115796620723332

Je crois avoir usé pas mal de superlatifs pour cet animé qui les mérite totalement. Simoun est un voyage merveilleux, passionnant rempli de personnages exceptionnels et de relations fascinantes et d’une histoire pouvant se faire pleine de surprises. Un excellent animé très et trop sous-estimé qu’il serait con de manquer pour une facette yuri que l’on ne remarque même pas. Regarder la série aura été un plaisir immense et je conseille à tout le monde cette petite perle que nous a offert le studio DEEN.

PortraitOfTheGirlsChopSmall

A voir : le topic d’AnimeSuki rempli d’informations très intéressantes, les “unanswered questions” auxquelles on a répondu, la charte des relations entre les personnages plutôt marrante, l’article excellent de Jacut sur l’animé.

4 thoughts on “Simoun

  1. Un des grands animés de l’année (sur lequel j’ai moi aussi fait un article il y a quelques mois), c’est certain! Je le classe aisément dans mon top3.

  2. j’ai pas encore vu la fin, mais je suis, comme souvent, bien d’accord :D (j’ai pensé la même chose sur la doubleuse d’Aaeru en plus)
    (pis j’aime bien ton blog, je profite de l’occaz pour le dire, c’est gratuit et ça fait plaisir)

  3. Ah j’avais oublié ton très bon article, Jacut, que je vais linker histoire de convaincre encore plus de monde ! Et merci pour les compliments Liptoun’ comme tu dis ça fait plaisir ;).

  4. Très bonne critique même si je ne suis pas du même avis pour la voix d’Aaeru .
    Pour moi Simoun est sans contest un des meilleurs animés de saison , il ira aussi dans mon top 3 .
    Contrairment à certains, j’ai trouvé le 1er épisode assez original voir ingénieux car il nous pose directement dans l’univers sans les intros habituelles .

Comments are closed.