Asatte No Houkou – Premières impressions

Snapshot20061009083934

Asatte no Houkou est sûrement la meilleure surprise de ce début de saison automne 2006. Cet animé de J.C. Staff (Honey & Clover !) appartient au genre tranche de vie et nous raconte l’histoire d’une petite fille qui veut devenir adulte et d’une femme voulant recommencer sa vie qui échangent leurs corps.

Snapshot20061009174740

Karada est en train de prier devant un hôtel de pierres sensé réaliser les voeux lorsque Shouko arrive et se joint à ses prières. Le courant passe très vite entre elles et arrive Hiro, le grand frère de Karada, qui semble connnaître Shouko. Celle-ci vient apparement de revenir des Etats-Unis où Hiro l’avait aidé quelques fois. Karada propose avant qu’ils ne se séparent à Shouko de venir à la plage avec eux. Le jour même sont aussi présents Amino, l’ami de Karada de laquelle il est amoureux, et sa grande soeur Touko. A midi, Karada sort tous les bentos qu’elle a préparée pour l’occasion et l’on apprend par la même occasion que c’est elle qui s’occupe de son frère depuis que leurs parents sont morts. Karada déteste plus que tout que d’être traitée comme une enfant , comme l’explique Hiro à Shouko. Avant de repartir chez eux, le groupe visite une boutique où Hiro achète à sa petite soeur des noeuds pour mettre dans les cheveux. Celle-ci demande alors à Shouko si elle les trouvent mignons, ce à quoi elle répond “oui c’est mignon mais c’est très enfantin”. Karada s’en va aussitôt, blessée, Amino lui court après,la retrouve sur la plage où Karada lui confie alors qu’elle aimerait être aussi grande que lui pour ressembler à un adulte. Nos amis arrivent à Kanouchou la nuit tombée et Hiro demande à Karada de rejoindre la maison avant lui car il aimerait parler un peu avec Shouko. Il a entendu ce qu’elle a dit à sa soeur et lui explique que c’était très méchant de sa part. Shouko lui demande immédiatement si c’est à cause d’elle qu’il l’a abandonnée 4 ans auparavant sans la prévenir et sans jamais lui dire avant cela qu’il avait une soeur. Hiro ne répond pas et allume simplement une cigarette, ce qui énerve évidemment Shouko qui lui colle une baffe. Sur le chemin du retour, elle croise à nouveau Karada devant “les pierres à voeux”. Quand Shouko s’approche de celle-ci, les nuages s’assombrissent alors, le vent se met à souffler, une des “pierres à voeux” tombe de l’hôtel et une fois qu’un des rayons de lune dissipe les nuages, on remarque alors que Karada a maintenant le corps d’adulte de Shouko et que cette dernière a le corps d’enfant de Karada.

Snapshot20061009180121

Le concept est très intéressant et aurait pû être foiré d’une manière monumentale mais pour notre plus grand bonheur, J.C. Staff est aux manettes. Ce premier épisode était magnifique sur bien des points : l’animation est superbe tout comme les chara-designs et Asatte no Houkou est un de ses animés où les paysages sont aussi importants dans l’histoire que le scénario ou les personnages. Ils sont vraiment très beaux et contribuent énormément à l’ambiance de douceur et chaleur estivale qui se dégage du tout. Cela m’a beaucoup fait penser à Kamichu où l’on rêve à chaque instant d’être transporté au milieu de ces merveilleux paysages. Les personnages et leurs relations sont très bien exposées : la relation entre Karada et son frère est touchante et l’on comprend immédiatement le désir de celle-ci de devenir une “femme”, Shouko surprend lorsqu’elle blesse intentionnellement Karada alors qu’elle était très douce jusqu’à présent. Elles ont toutes les deux un côté mystérieux mais Shouko remporte quand même la palme car l’on ne sait rien de son passé : quelle était sa relation avec Hiro, pourquoi est-elle venue à Kanouchou et pourquoi souhaite-elle recommencer sa vie à zéro sont autant de questions que l’on se pose à la fin de son premier épisode. Les autres personnages assez stéréotypés n’en sont pas pour autant exagérés et ils restent donc très agréables. L’échange de corps risquent d’apporter des interactions très intéressantes à l’écran et d’après ce premier épisode, on peut – je pense – conclure que cela sera traité d’une manière sérieuse.

Snapshot20061009175347

L’atmosphère régnant sur ce premier épisode était vraiment agréable et envoûtante. L’histoire promet son long de développements et relations entre personnages poussés et complexes ainsi que pas mal d’”action”. Tout cela semble extrêmement prometteur et je ne peux que vivement le conseiller aux amateurs d’animés un peu poétiques, à ceux qui ont aimé Kamichu par exemple. J.C. Staff nous offre vraiment à un cadeau féerique alors foncez sans hésiter.

Asatte_no_Houkou_-_01

Apr 11, 2006 – 46 Photos

3 thoughts on “Asatte No Houkou – Premières impressions

  1. Encore une fois, tu me fais découvrir une série qui ma l’air d’être bien prometteuse :)
    merci pour tes chroniques, Achtor !

  2. Ta critique me donne vraiment envie de regarder. ça m’a l’air très intéressant.
    Merci beaucoup

Comments are closed.