Code Geass – Lelouch of the Rebellion – Premières impressions

Snapshot20061015150528

Code Geass est un animé du genre mecha dont les chara-design sont signés CLAMP. Autant dire que ce titre était plus qu’attendu autant par les fans du quatuor que par les fans du genre précité. Rassurez-vous, l’attente ne fût pas veine et on a affaire ici à un des meilleurs titres de cette saison automne 2006.

Snapshot20061015150308

On est dans le genre histoire compliquée et je vais essayer d’être le plus bref possible : le contexte se place après la guerre ayant eu lieu entre l’Empire de Britannia et le Japon en 2010. Le Japon est désormais gouverné par l’Empire et fait désormais partie des 11 – pour les 11 colonies de l’Empire. Au moment où Britannia a déclaré la guerre au Japon, Lelouch a juré à son ami Suzaku qu’il détruirait l’Empire. 7 ans après la guerre, le Japon est en proie au terrorisme nationaliste et Lelouch est devenu étudiant. Alors qu’il était en route pour l’école après avoir massacré un aristocrate aux échecs, il remarque qu’un camion a un accident. Il se précipite alors pour aider ses occupants mais ce qu’il ne sait pas, c’est que ce sont des terroristes qui viennent apparemment de voler un poison très dangereux et que le prince de Britannia Clovis a ordonné qu’un escadron de Knightmare Frame – les mechas surpuissants qui ont permis à son Empire de remporter la guerre – soit lancé. Lelouch tombe, sous l’effet de l’accélération du camion, dans la remorque alors que les hélicoptères de l’Empire commence à canarder le véhicule. Une des 2 terroristes – Karen – décide donc de sortir avec son mecha pendant que le camion prend la fuite. Le conducteur, blessé, finit par arriver dans un tunnel sous les ghettos de Shinjuku où il s’arrête net car son camion a les roues coincées dans un trou. Un garde sur place scanne le camion, voit le container et remarquant Lelouch sortant du camion, le maîtrise avant de se rendre compte de l’identité du jeune homme. Ouvrant son casque, on découvre Suzaku que Lelouch est surpris d’apercevoir ici, en tant que soldat de Britannia. Avant que nos amis aient le temps de discuter le container sensé renfermer un gaz mortel s’ouvre et révèle en son sein une jeune fille aux cheveux verts. Mais l’officier supérieur de Suzaku arrive immédiatement et, devant le refus de celui-ci de tuer son ami, tue le jeune homme. Au même moment, le conducteur du camion déclenche son auto-destruction, aidant Lelouch à s’échapper et Sa Majesté Clovis ordonne la destruction totale des ghettos – ce qui inclut tuer tous ses habitants. Lelouch et la jeune fille sont vite trouvés par les soldats à cause du téléphone du jeune homme qui se met à sonner alors qu’ils étaient cachés. Alors que l’officier tire sur Lelouch, la fille se met en travers de la trajectoire et se reçoit la balle en pleine tête. La main de la jeune fille entre alors en contact avec celle de Lelouch et il est alors transporté comme dans une autre dimension où elle lui explique qu’elle lui donnera des pouvoirs si il fait en échange quelque chose pour elle. S’il accepte le contrat, il deviendra différent des autres humains car le pouvoir du Roi l’isolera de tous. Alors que quelqu’un mentionne la renaissance du pays de Ragnarök, Lelouch accepte immédiatement le contrat. Muni maintenant d’un mystérieux pouvoir dans son oeil gauche, il ordonne d’un ton autoritaire que les soldats se tirent une balle dans la tête immédiatement. Après avoir repris conscience, il remarque que tous les soldats sont maintenant morts à ses pieds et se dit qu’à partir de ce jour-là, il n’a cessé de mentir – à propos de son nom, de sa vie, de son passé… Mais il a obtenu un pouvoir immense et c’est pourquoi un sourire sadique s’esquisse sur son visage devant la vue de tous ces morts.

Snapshot20061015150012

Impressionnant est le premier mot qui m’est venu à l’esprit lors de ce premier épisode. Malgré le côté nationaliste et anti-américain assez douteux (Britannia fait référence à la Grande-Bretagne mais à la vue de la carte au début de l’épisode, il est clair et net que cet empire est modelé d’après les États-Unis d’Amérique), cet épisode captive du début à la fin et donne vraiment envie d’en savoir plus. On sent que l’histoire est fouillé et à la potentiel de devenir bien torturée, complexe et passionnante comme on les aime. L’opening met donc bien l’eau à la bouche quand aux évènements qui vont survenir par la suite. Lelouch est très énigmatique, son sourire sadique m’a laissé un petit frisson dans le dos et j’aimerai vraiment qu’il ait une part vicieuse et bien violente en lui alors qu’il est le héros. La dernière phrase qu’il prononce nous laisse vraiment en plan et le pouvoir qu’il a acquis est tellement puissant qu’il en fait presque peur. Les circonstances liées à son obtention sont tout aussi obscures et le rôle de la jeune fille ainsi que son identité (ou sa planète d’origine peut-être ? Lorsqu’elle parle à Lelouch dans son esprit, on voir Jupiter pendant un instant) nous laissent avec bien des interrogations en tête. Ajoutons à cela l’évocation de la légende de Ragnarök et ça finit de nous convaincre sur le potentiel de l’animé. Et encore ça c’était que les 3 dernières minutes de l’animé ! Le reste de l’épisode est rempli de bastons entre mecha plutôt bien réalisées, de manigances politico-militaires assez intrigantes et d’une relation Suzaku-Lelouch qui demande à être développée (en bien ou en mal on verra ça ). J’espère quand même qu’on se concentra plus sur Lelouch et ses pouvoirs que l’aspect mecha de la série. J’ai trouvé les chara-design très beaux, dégageant une classe pas possible (CLAMP oblige) et qui contribuent à accrocher définitivement. Je sais pas pourquoi mais ça me fait penser à Eureka 7 dans le sens qu’en plus de l’histoire initiale assez intéressante, on a aussi des personnages très développés et une part mystique omniprésente. Si Code Geass soutient la comparaison avec Eureka 7 tout du long, alors on aura affaire ici à un petit bijou de l’animation japonaise.

Snapshot20061015150142

J’ai été totalement emballé par ce premier épisode qui dispose d’un scénario au potentiel énorme et d’un personnage qui nous inonde de classe tout en ayant un côté méchant qui le rend encore plus charismatique (pensez Light dans Death Note). C’est absolument à voir et je le range à côté de Death Note dans la catégorie “ça déchire le trou du cul”. J’espère VRAIMENT que Sunrise gâchera pas cet animé qui peut devenir aussi voir même meilleur qu’Eureka Seven.

5 thoughts on “Code Geass – Lelouch of the Rebellion – Premières impressions

  1. J’ai à peu pès lu ton post et je pense que tu a un peu raison sur le fond.
    Mais revenons en à nos moutons que pense tu rééllemment de code geass maintenant que nous somme 15 épisode dans le futur.
    Moi en tout cas je tiens à dire que je ne m’attendait pas à un chef d’oeuvre, avant la fin du premeir episode (Désolé les oeuvres Clamp sont un peu pipi caca dans le fond à quelque titre près c’est toujours le même scénar.) En tout cas j’attend les procain épisode avec impatience.

  2. Je ne suis pas particulierement mecha a la base non plus, mais quand j’ai vu que cet anime retenait l’attention de pas mal de gens (même ceux qui n’aimaient pas les méchas me l’ont conseillé) je me suis dit, pourquoi pas voir ce que ça donne.
    Donc j’ai commencé et j’ai enchainé les 4 premiers d’un coup, ça m’a pas mal captivé. J’avoue que je suis séduite mais il faudra que j’en vois un peu plus pour donner mon avis sur les éventuels défauts ou points négatifs.

Comments are closed.