Hataraki Man – Premières impressions

Snapshot20061019195844

Hataraki Man est l’adaptation du manga du même nom de Moyoco Anno (oui oui la femme du même Hideaki Anno). Je dois avouer être un grand fan de “Happy Mania” son jôsei au ton très acide et hilarant et avoir aussi apprécié Sugar Sugar Rune qui est mignon tout plein. Hataraki Man se place cette fois-ci dans le monde du travail – toujours d’un point de vue féminin et je plaçais évidemment beaucoup d’espoirs dans un animé “adulte” tranchant un peu avec le reste de la production animée actuelle…

Snapshot20061019200521

Hiroko Matsutaka travaille pour un grand magazine japonais “Jidai” et a consacré sa vie entière à son travail, par choix. Elle a un petit ami, Shinji, qui travaille lui aussi énormément et donc qu’elle voit au final très peu. Ses collègues de travail la surnomment “Hataraki Man” soit l’ ”homme travailleur”. Elle possède en effet ce pouvoir qui lui permet une telle concentration dans son travail, que sa rapidité est augmentée par 3 et qu’elle ne pense plus ni à manger ni à ses sentiments ni même à son propreté ! Dans l’épisode d’aujourd’hui, Hiro se voit confier un scoop sur le ministre des affaires étrangères qui lui apportera quelques problèmes lorsque ce même ministre accusera sa secrétaire, celle-là même qui a confié le scoop à Hiro…

Snapshot20061019192725

C’était un très bon premier épisode. On retrouve bien l’ambiance débridée et la chronique sociale virulente que l’on retrouve dans “Happy Mania” sauf bien sûr que cela concerne le monde du travail. L’épisode passe très vite, au même rythme de la vie que mène Hiro, c’est à dire à 100 à l’heure. On peut pas s’empêcher d’être tout de suite attaché à Hiro qui se tue à la tache et a une vie sociale inexistante simplement parce qu’elle souhaite accomplir quelque chose d’important avant de mourir. Sa façon d’agir est confrontée à celle de Tanaka qui est plutôt du genre glandeur, ne faire jamais d’heures sup’ et pourtant rendre de très bons papiers dans les temps. Lui ne veut pas finir sa vie en pensant que la seule chose qu’il a jamais faite, c’est travailler. J’ai trouvé très intéressant la “confrontation” entre les 2 points de vues et j’espère que l’animé va développer ces différentes “idéologies” à l’avenir. Avec cette sombre affaire de corruption on voit qu’Hiro est une femme droite, humaine et passionnée par son boulot. Elle se met dans tous ses états car elle veut absolument que la vérité éclate. Car bien sûr à part le pouvoir “Hataraki Man” très exagéré mais de ce fait hilarant, on est dans le sérieux et le réaliste bien qu’étant qu’occidentaux travaillant beaucoup moins que les Japonais, je doute qu’on puisse comprendre toute la portée du message que veut faire passer Moyoco Anno. On est pas encore très bien fixé sur l’intention de la série : cherche-t-on à démontrer que travailler jusqu’à l’épuisement comme Hiro est complètement stupide ou alors au contraire qu’il faut tout faire pour réaliser quelque chose dans sa vie. Le caractère enthousiaste et fort de Hiro me fait plutôt pencher pour le 2e cas. L’ambiance dans laquelle elle travaille est de plus très bonne avec des collègues très agréables et stimulants. Faut pas oublier également que “Hataraki Man” passe dans le créneau du “Noitamina”, le même qu’Honey And Clover. On y voit généralement des animés de qualité, très mature et intéressants. L’animation est pas top-top, disproportionnée par instants et la chara-design fidèle au style de Moyoco Anno tout en le rendant très agréable à l’oeil. Je dois également être tombé amoureux de l’ED, chanson bien punchy que j’ai hâte d’écouter en entier.

Snapshot20061019195551

Si vous êtes fan de comédie ironique sociale sur-vitaminée et pourtant intelligente, “Hataraki Man” est fait pour vous. Malgré le côté très tranche de vie – on suit Hiro dans son travail et (un peu) dans sa vie quotidienne, les personnages extrêmement attachants et réalistes détachent cet animé du lot et font de la série un animé à voir.

2 thoughts on “Hataraki Man – Premières impressions

Comments are closed.