Yamato Nadeshiko Shichi Henge – Premières impressions

Kyouhei, Takenaga, Ranmaru et Yukinojo sont 4 très beaux jeunes hommes (haha !) qui vivent ensemble dans un immense manoir qui leur ai loué par une femme d’un certain âge. Celle-ci leur propose un deal : s’ils arrivent à transformer sa nièce Sunako en une véritable femme alors leur loyer sera gratuit à vie. En contrepartie s’ils échouent ce même loyer sera multiplié par 4 ! Ils acceptent immédiatement le défi, plein de confiance en eux. Malheureusement Sunako est du genre … hum repliée sur elle-même, elle ne supporte pas les garçons et aime tout ce qui est sombre et surtout elle a un look à en faire pâlir de jalousie Sadako de The Ring. Traumatisée depuis qu’après avoir fait sa déclaration à un garçon qui lui a répliqué qu’il n’aimait pas les laides, elle vit maintenant dans son petit monde sans se soucier de son apparence . Ils essayeront donc durant la totalité de cet épisode (et sûrement de la série) de transformer cette horreur en femme : à peine après avoir fait connaissance, ils découvrent qu’en plus d’être une excellent cuisinière, notre amatrice de films d’horreur se révèle aussi très mignonne lorsqu’elle a la gueule enfarinée !

Snapshot20061013183440

De gauche à droite : Kyouhei, Takenaga, Yukinojo et Ranmaru.

WOW ! Le chara-design des 4 héros est vraiment horrible ! Ils ressemblent vraiment à des filles (Yukinojo en tête) et l’espèce de rouge à lèvres qu’ils portent aident pas à enlever cette idée de la tête. Ils ont tous des voix vachement graves en plus qui collent vraiment pas à leurs visages. Reste qu’à part ça cet épisode était très amusant, tous les effets de SD et les transformations chibi quand les personnages sont effrayés par Sunako sont très bien faites et font bien rigoler et ce personnage en lui-même est tellement exagéré (et les 4 héros font tout pour amplifier son côté gore) dans son attitude “dark” (elle ne supporte pas la vue des garçons qui dégagent trop de lumière) qu’il ne peut que faire sourire. Je crains cependant que l’histoire ne devienne un peu répétitive vu le but de l’histoire – rendre Sunako jolie et surtout moins misanthrope – qui risque de tourner vite en rond. Ça fait pas mal penser à Ouran pour le genre comédie absurde avec plusieurs gars autour d’une seule fille mais je trouve quand même ça, pour l’instant, beaucoup moins marrant. Puis l’animation est pas formidable donc combinée aux chara-design repoussants on obtient quelque chose de pas joli-joli.

Snapshot20061013184923

Ce premier épisode était très amusant – pas de quoi rire aux éclats certes – mais très divertissant quand même et on passe un bon moment devant nos 4 héros qui flippent à tout bout de champ. Comme toujours faudra voir comment ça se développe par la suite et si ça reste toujours aussi marrant mais ça vaut quand même grandement le coup de tester vu ça vous fera bien rire une ou deux fois. Je vais suivre cet animé avec beaucoup de plaisir pour ma part.

5 thoughts on “Yamato Nadeshiko Shichi Henge – Premières impressions

  1. beurk c’est vrai que a comparer le manga qu’ils sont moche surtout Kyouhei qui dans le manga est du genre voyou,du coter scenario ce pas tres rechercher mais tres marrant ^^; comme quand sadako est sarboniser par les radiants (surnom des quatre mecs),

  2. Voui, c’est vrai que c’est pas très profond comme truc ^^’ mais c’est sympa je trouve.
    C’est toujours surprenant (cacher un uniforme d’armée sous un kimono et sortir une tronçonneuse, c’est…)et assez drôle. Ca détend ^^
    Mais je rajouterai qu’il faut pas trop essayer de réflechir à cet animé, parce que leurs propos deviennent un peu minable : en fin de compte, on a l’impression que seule la beauté est importante et que les filles “laides” n’ont aucune chance…

  3. moi j’aime beacoup “perfect girl evolution”ce que je leur reproche par contre c’est que les 4 mecs ressemblent a des nana voila puis il y a autres choses mais je ferais 2 pages si j’ecrivais tout alors je m’en tien la!

  4. J’ai vraiment adoré Yamato Nadeshiko. J’ai trouvé le personnage de Sunako-chan hyper attachant. Derrière la comédie absurde j’ai trouvé, contrairement à Khaly que cette histoire était l’illustration parfaite du proverbe “La beauté est dans les yeux de celui qui regarde”, et autres maximes sur la subjectivité de la beauté.

    Pour moi qui adore les animes déjantés ET romantique, ça a été une vraie découverte !

  5. personnellement j ai adoré par contre je n ai pas trouver le manga en français…il n existe qu’en anglais?
    et dans ce cas ou peut on se le procurer?
    merci ;)

Comments are closed.