Yoake Mae Yori Ruriino Na – Crescent Love – Premières impressions

Snapshot20061007074400

Yoake Mae Yori Ruriino Na  – Crescent Love (que j’appellerai tout simplement Crescent Love à partir de maintenant) est encore un animé adapté d’un H-Game. On se doute alors qu’on aura à faire à l’animé harem typique comme on en voit chaque saison et pourtant ce premier épisode était vraiment sympathique avec de bons moments d’humour et un scénario faisant penser à Shuffle pour son sérieux.

L’histoire prend place dans un monde où une guerre entre la Terre et la Lune vient de se terminer. Leurs relations s’étant calmées avec le temps, ils sont maintenant capables de dialoguer mais le seul lien entre les 2 planètes reste le port de la ville de Mitsurugasaki. On suit ici Tetsuya qui travaille avec son amie d’enfance Natsuki dans le restaurant de son père, le “Trattoria Samon”. En rentrant à la maison après une journée de travail, il apprend de la bouche de sa soeur – la secrétaire générale du Président de la Terre – que dorénavant Feena, la Princesse de Lune, et Mia sa maid resteront chez eux. Comme sa soeur Mai, il est choqué de l’apprendre mais sera ébloui par la beauté de la princesse. Il apprend de plus que Feena sera intégré à la Catherina Academy, dans la même classe que Natsuki et lui. Les présentations faites, ils se rendent à la Trattoria où toute la famille de Natsuki a préparée une petite fête en leur honneur. Surgit à un moment de sous la jupe de Feena, un vieux pervers photographe ultra-connu, Takeshi Takano qui est le seul à avoir le droit de photographier le séjour de Feena sur Terre. L’épisode se finit au moment où une petite fille blonde observe nos amis dans le restaurant …

Snapshot20061007073808

C’était marrant, intéressant et amusant, bref un bon premier épisode. Le contexte SF promet une histoire un tant soi peu développée (en tout cas je l’espère) et donc une autre trame que celle de la relation Tetsuya – les filles. Les personnages sont assez intéressants avec un héros qui n’est pas un gros boulet/erreur de la nature et une héroïne principale mature et qui respire la classe (quelle voix !). On reste quand même sur les stéréotypes du genre avec l’amie d’enfance tsundere, la petite soeur mature et l’ami pervers etc… L’humour est très bien calibré avec des passages en chibi qui font leur effet et Jin qui vole par la fenêtre dès qu’il fait une gaffe, ça donne envie d’en voir plus. Peut pas dire grand chose du côté romance si ce n’est qu’il y a des gros indices qui laissent entendre que Feena et Tetsuya se sont déjà rencontrés. L’animation est très belle avec des chara-designs vraiment nets, bien qu’un peu génériques. Les BGM sont pas exceptionnelles, on est dans un animé harem donc on n’y fait pas trop attention et les OP/ED sont agréables sans plus.

Snapshot20061007073503

Pas grand chose à dire sur ce premier épisode, sinon que c’était très sympathique mais faudra attendre d’en voir plus, de voir si le scénario se développe bien et si on accentue sur le côté ecchi ou sur le côté romance (y a que 12 épisodes donc je suppose qu’il faudra choisir soit l’un soit l’autre). J’ai bien ri et j’en demande pas plus pour l’instant mais faudrait pas non que ça se concentre exclusivement  sur l’humour. Je suivrai donc cet animé avec plaisir et j’updaterai sûrement mes impressions en cours de route donc “Stay Tuned” !

Update de fin de série : voir ici

Malgré un premier épisode sympathique bien que très peu original, Crescent Love se révèle être en fait une des pires daubes de l’année. Le choix fut dur entre Soul Link et Happiness mais l’animation à gerber du vainqueur ainsi que sa niaiserie profonde et sa proportion à se répéter dès le second épisode ont eu vite fait de me convaincre. (Essayez quand même au possible d’éviter les deux autres hein !)

2 thoughts on “Yoake Mae Yori Ruriino Na – Crescent Love – Premières impressions

  1. harem power action!!! Dis mon minet tu veux pas que je te prepare un couscous??Super niveau scenar..

Comments are closed.