Eureka Seven

2d82893932c8cbcf5ee82011e71202aa

Eureka Seven est encore une fois une bombe qui nous provient du studio Bones. Cette longue série mécha de 50 épisodes n’était qu’au départ une idée de Bandai qui profiterai du succès certain de l’animé pour sortir des goodies et autres jeux vidéos en masse. Mais loin d’être un animé simplement commercial, Eureka est un concentré de bonheur intense, divertissement extrêmement intelligent et mélange parfait de drame, romance, action, mécha et comédie.

L’animé commence avec Renton Thurston, fils du grand Adrock Thurston qui a sauvé le monde lors du “Summer of Love”. Il vit maintenant avec son grand-père dans une ville paisible où il ne peut s’adonner au “Ref” son sport favori qui consister à surfer sur le “Trapar” étrange particule qui occupe l’atmosphère de cette planète. Chaque jour, il rêve de rejoindre l’équipage du “Gekko Go”, célèbre équipe de “Reffers” en marge de la société et n’hésitant pas à s’opposer aux militaires. Un jour, un LFO (mécha de l’univers d’Eureka Seven), le Nirvash, s’écrase sur la maison de Renton avec à son bord la jolie Eureka dont Renton tombe instantanément amoureux. Il arrivera à se faire inviter à bord du “Gekko Go” après avoir prêté son “Amida Drive” qui amplifie les pouvoirs du Nirvash alors en panne. A bord du vaisseau, il apprendra à connaître tout l’équipage et surtout développera sa relation avec Eureka alors même qu’une bataille se prépare…

Holland sera le personnage avec Renton et Eureka a subir le plus de développements tout au long de la série

Ne vous fiez pas à ce résumé qui vous parait sûrement tout sauf original, Eureka Seven débute comme la majorité des séries à 50 épisodes très médiocrement et il faudra attendre le quart de la série pour que son excellence se révèle. Au niveau scénaristique, cela doit être un des animés les plus complets que j’ai jamais vu : on peut partager l’histoire en 2 grandes phases épiques, chacune au but différente et qui vous scotcheront à votre fauteuil tout au long du voyage. Premièrement tout l’univers d’Eureka Seven est original en plus d’être complet : y sont crées une nouvelle planète, une nouvelle mythologie, des nouvelles religions et même une nouvelle forme de vie qui seront détaillés et expliqués au cours des épisodes. En résulte une effet de réalisme et surtout un étonnement permanent du spectateur qui est plongé dans ce monde fantastique qui lui semble au final si familier. Deuxièmement vous aurez le droit à des révélations qui vous troueront le cul, des retournements de situation de l’autre et surtout une intrigue très bien ficelée qui se dévoile petit à petit en rajoutant à chaque fois encore une dimension différente au scénario : les intrigues militaires, religieuses, “mystiques” et même celles qui concernent le passé des personnages sont aussi passionnantes et aident à rendre le tout aussi complet et fascinant. Ce mélange des genres science-fiction, fantastique, mécha, action, romance, drame, comédie et même sportif est tellement bien mené qu’il sera difficile pour ne pas trouver un aspect qui vous plaise. Je crois qu’il me faudrait beaucoup plus de lignes pour vous expliquer à quel point le scénario complexe et passionnant d’Eureka Seven est magistralement somptueux. C’est tout simplement un voyage extraordinaire qui vous sucera la moelle jusqu’à ce qu’il soit fini.

Renton à la fin de la série, plein de classe et d'assurance

Second point exceptionnel de la série : ces personnages. Si l’on exclut les gosses dont j’aurai voulu arracher les yeux à la petite cuillère pour les foutre dans un mixer, on a là un panel gigantesque (oui il y a beaucoup de personnages !) de caractères passionnants qui évolueront au fil des épisodes. Ils forment la force de la série, leurs développements sont certainement parmi les meilleurs que j’ai vu depuis un bail et leur complexité remplit largement les 50 épisodes : que dire de Renton qui passe du petit garçon qui veut juste être “cool” au véritable adulte responsable amoureux, fort et courageux du dernier épisode ou encore d’Eureka qui passe de l’autiste sans émotions uniquement attaché à Holland et ses enfants à une personne ouverte et humaine pleine de vie. Les voir grandir et évoluer est un véritable bonheur et la détermination de Renton ainsi que sa progressive prise de confiance en lui et de responsabilités font plaisir à voir. Les développements de Talho et Holland seront aussi exceptionnels et tout ce que la série contient de psychologie des personnages sent le réalisme à plein nez en plus d’aider à construire des personnages mémorables auquel on tient énormément. Même si au départ ils semblent tous tomber dans les stéréotypes de personnages vus dans multiples autres oeuvres, ils vont surprendront chacun leur tout par leurs multiples facettes et leur façon de réagir. Un petit point négatif cependant sur le grand méchant de la série : même s’il reste en permanence détestable, sa façon d ‘agir reste incompréhensible et ses motivations ne seront jamais expliquées car il ne recevra finalement que peu de temps à l’écran.

Eureka dans une des scènes les plus intenses de l'animé, magnifiquement animée

Passons sur les thèmes abordés lors de la série qui sont très vastes : le plus important reste l’amour bien entendu mais on retiendra de belles leçons sur la famille mais aussi sur l’importance de notre planète ainsi que les ravages de la guerre, le racisme etc. Ils paraissent un peu tous clichés mais seront traités très juste sans tomber dans l’exagération ou la dramatisation extrême malgré un trop plein de bons sentiments gnangnan parsemant souvent la relation Renton/Eureka qui nuit quelque peu à son appréciation. Reste que les messages passés sont forts et atteignent leurs cibles et c’est déjà excellent pour un simple animé. Les scènes d’action sont tout simplement fantastiques : les méchas originaux font leur petit effet mais le tout étant réalisé magnifiquement, on a le droit à une fluidité et une dynamique formidable tout cela rythmé par une bande son trance collant parfaitement au rythme des batailles. L’animation est de toute façon généralement très belle avec des couleurs bien accentuées et vives et va d’exceptionnelle à médiocre vers le milieu de la série. Les combats restent heureusement toujours bien réalisés amplifiant l’impact de la réalisation formidable. Un petit mot sur les chara-designs plutôt uniques car très fins et nets qui choqueront peut-être au début. La bande son comme dit précédemment est composé de morceaux trance très rythmés qui collent parfaitement à l’univers décrit mais aussi de merveilleux morceaux lyriques et puissants s’adaptant à chaque style de scènes à l’écran.

Ray et Charles où l'arc le plus intense de la série

Malheureusement, Eureka Seven n’est pas parfait et quelques défauts assez importants viennent entacher le plaisir qu’il procure : je l’ai déjà mentionné, la romance Renton/ Eureka m’a paru vraiment trop gnangnan par moments à coup de grands “RENTON !!!!” suivis de “EUREKA !!!!” et de poignantes embrassades trop pleines de bons sentiments et qui en plus de cela se répètent. Il y a aussi les gosses qui, comme tout bon gosse qui se respecte, passeront la plupart de leur temps à chialer et demander leur mère. Je dis ça parce que leur temps d’écran à la fin de la série est très important et ça m’a un peu gâché les derniers épisodes… Le temps pourra aussi paraître pour long pour certains lors des épisodes consacrés aux personnages et à leurs développements uniquement, étant donné que c’est très progressif et il y a des risques pour que vous énerviez tout seul devant votre écran lors de certaines scènes. Le premier quart est aussi poussif avec peu du scénario développé, on présente surtout les personnages et la majorité des épisodes se concentrent sur la comédie qui fait heureusement mouche et il ne faut surtout pas laisser tomber devant ce manque d’originalité sous manque de louper justement l’un des animés les plus singuliers de cette décennie. La fin en frustrera aussi plus d’un car laissant quelques rares choses non expliquées et car étant plutôt ouverte. Elle fait aussi un peu trop exagérée à mon goût (la Lune o_O) et bien que toutes mes questions aient eu mes réponses et que tout s’est déroulé comme prévu, ce n’est pas une fin extraordinaire comme cet animé l’aurait mérité.

Nos deux amoureux qui seront au final le coeur de la série

Vous l’aurez sûrement compris, Eureka Seven est un excellent animé, à la limite du chef-d’oeuvre que tout le monde se doit de regarder. Le mélange habile des genres plaira à tous et le scénario complexe, inventif, intelligent, complexe et bien disséminé sur les 50 épisodes est l’un des meilleurs auquel j’ai pu assister durant ma petite vie d’amateur de Japanimation. Oeuvre unique, remplie d’émotions fortes et de personnages formidables, Eureka Seven est une si bonne série qu’elle vous laissera dans cette humeur bizarre où vous n’avez plus envie de regarder aucun animé car ne vous procurant pas le même effet fantastique que celui que vous venez de finir. C’est là une preuve que vous venez de voir une perle que vous pouvez ranger aux côtés de vos animés favoris. Merci à Bones décidément qui ne crée vraiment que des oeuvres splendides !

9 thoughts on “Eureka Seven

  1. Je suis tout a fait d’accord avec toi . A la fin du 50ieme episode , j’avais aussi cette “humeur bizarre” comme tu le dis et j’ai été surpris que c’étais deja la fin , 50 episode … c’est trop court pour cette animé fantastique !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    J’espere totalement qu’il nous feront une sorte de “Next Gen” comme > ou on verrait tous les personnages de l’animé plus vieux , ainsi que l’enfant d’Holland et de Talho qui commence à entrer dans l’adolescence .
    J’ai fini de regarder la serie aujourdhui et je suis literalement retourné , je n’ai pas encore réaliser que cette serie été finie.
    Bref , tous sa pour dire que > est pour moi le MEILLEUR animé qui existe jusqu’à present .

  2. OUI! moi aussi je trouve que cette serie est fantastique! bien que je ne sois qu’a mon 37me épisode et je ne peu que me contenter de la version englophone de la serie, puisque qu,ici au canada, les mangas ou japanimations son tres rarement difuser en francais, j’adore eureka7! de toute ma vie je n’ai jamais été aussi camptiver par une saufe peu-etre pour la serie ‘BLEACH’, mais encore le senario est enplement et meme manifiquement mieu structuré, chaque personnage ou presque a son histoire passé, on s’attache tres vite a eu et de mon côté j’ai bien aimé le petit côté gnangnan en eureka et renton puisque c’est un peu la meme histoire qui mes arrivé avec ma copine. asser parler de moi…
    serieusement cettte serie graphiquement tres bien réussi, tout comme pour le coté sonore, les personnages son tres atachant, le petit coté mecha a la gundan de bandai donne du piquan a la serie et tous les frissons et les émotions que procure cette serie font d’elle selon moi une manifique serie qui merite d’etre regarder
    attentivement et au plus tôt!

  3. cette animé est le meilleur que j’ai regardé(et je pèse mes mots)moi aussi je veux qu’il sorte une deuxième génération.je crois que si on fait des recherche,nous pourrion trouvé l’adresse couriel des studio Bones et on pourrait lui proposé l’idée.

  4. jvoudrait juste savoir les 50 episode se sittu ou par rapport au manga ? ( en gros ils sarretent ou ^^ )
    sinon bah jpense komme toi c une perle cette serie ;)

  5. Elle est trop bien l’anime c’est la meileur du monde
    david>Ouai sa serait bien une dexième génération^^
    Je savait pour le film et sa c’était la iper grande nouvelle alors si en plus il y a une dexième génération c’est le summum !^^

  6. Cette séri est fantastique, dommage qu’il n’y est que 50 épisodes.
    On peut nous tenir au courant pour la sorti du Film ?

  7. la séries eureka seven est tout simplement génial c’ est la meilleures séries au monde j’ avoues que au début je ne comprend pas bien mais au fur et a mesure que l’ on vois les épisodes on comprends tout de suite l’ histoire.

  8. la séries eureka seven est tout simplement la meilleures séries au monde, mais ce qui est dommage c’ est qu’ ils n’ y a pas de film en DVD qui soit encore sortie. A part ça la séries eureka seven est la meilleures au monde et aucune autre séries qui peuvent exister sur cette planète ne peut la surpasser.

Comments are closed.