Zegapain

Snapshot20060910191304

Ne fuyez pas ! Les plus connaisseurs d’entre vous savent sûrement que Zegapain est un animé du genre mecha réalisé par Sunrise. Sunrise a une mauvaise réputation quand on vient à parler de ses animés mecha, ils sont pour la majorité insipides, sans style, pas vraiment mauvais juste vraiment dispensables. Mais Sunrise arrive encore à surprendre. Il n’y a qu’à voir Zegapain, sûrement l’une des meilleurs surprises de cette année, un de ces animés que tout le monde a laissé tomber au bout de quelques épisodes; pour se dire que ce studio est encore capable de nous fournir du grand et bon divertissement.

Comment raconter l’histoire sans trop en dévoiler… L’histoire commence basiquement : Kyo est un jeune homme qui est mystérieusement happé un jour dans un monde parallèle et mis dans un gigantesque robot qu’il doit piloter afin de sauver le monde. Disons juste que les 4–5 premiers épisodes sont vraiment médiocres, avant qu’un retournement de situation ne survienne et que l’on entre de plein pied dans une histoire à la Matrix : en effet, le monde dans lequel vit Kyo n’est pas réel, il n’est qu’une donnée sur un serveur et c’est seulement lorsqu’il se bat dans cet autre monde qu’il est en fait sur la vraie Terre (pas d’alerte au spoiler, on l’apprend dès le 4e épisode et je pourrai rien raconter si vous ne savez pas au moins cela). A partir de ce moment, ce n’est que du bonheur : des retournements de situation à la pelle, du drame, de l’action, de la romance et un bon scénario vous scotcheront devant votre écran.

Snapshot20060910192919

Autant le dire tout de suite, vous ne regarderez pas Zegapain pour les combats entre mecha : réalisés entièrement à l’ordinateur, ils sont plutôt jolis mais pas très dynamiques. On a l’impression de voir toujours la même séquence : je coupe, je tire, je vole, donc ça finit pas ennuyer au bout d’un certain temps. Heureusement le design des mecha est très sympa, particulièrement les cockpits et les contrôles qui sont très “stylés”. L’action est plutôt apportée par le rythme enlevée de l’animé qui ne nous laisse pas une seconde de répit. Le scénario est vraiment bon malgré le peu d’originalité venant de la trame “il faut sauver le monde”, tout le côté Matrix est neuf pour un animé et reste captivant jusqu’à la fin. Le vrai point fort de la série reste pour moi son mélange des genres habillement mené : on a le droit à des excellents moments de drame bien intenses (la trame Chris/Arque est vraiment très belle et touchante) qui font leurs effets grâce à des personnages vraiment attachants. Kyo est le héros typique de ce genre d’histoire : tête brûlée, courageux, le genre de type qui sauve la vie de ses amis même lorsqu’il risque de mourir.  Mais étrangement pour une fois, il n’énerve pas, on se prend rapidement d’affection pour lui car on comprend facilement ses réactions, il n’est pas con comme ses pieds, réfléchit un tant soi peu avant d’agir et toutes ses actions font réalistes. Les autres personnages sont tout aussi excellents, en passant par Kaminagi (raaah cette voix !) qui en bave pas mal mais qui reste toujours aussi gentille et douce et sans oublier le Commandant Shima à la classe exceptionnelle (“Si mes larmes peuvent ramener Arque à la vie, alors je pleurerai autant que possible”). Ajoutez à cela de bons développements constants répartis entre les 26 épisodes, des relations très bien gérés et vous obtenez sûrement le casting d’animé mecha le plus formidable depuis bien longtemps. Il y a donc aussi toute une petite histoire de romance, juste développée comme il faut (on est dans un animé action avant tout), qui prend bien aux tripes et parait très naturelle. Un aspect très sympathique et très bien géré que j’aimerai bien voir dans d’autres animés de ce type à l’avenir.

Snapshot20060910195226

Tout le côté émotionnel est donc excellent, on regardera cet animé avant tout pour les personnages puis pour l’histoire. Il y a une ambiance mélancolique qui flotte sur la majeure partie de l’histoire qui change pas mal et qui ajoute un côté “tranche de vie” que je ne peux bien entendu qu’adorer. Ça reste encore une fois pas très important mais ça donne vraiment un plus au tout, on rentre encore plus dans l’univers et ça augmente notre sympathie pour tous les personnages peuplant l’univers de Zegapain. On a aussi le droit à la présence de thèmes philosophiques, comme les animés de mecha nous y ont maintenant habitués : ici on a le droit à de l’”existentialisme” avec du “pourquoi est-on en vie”, “qu’est que la vie au juste” ou encore “comment différencier la réalité du virtuel”. Toutes ces questions arrivent majoritairement vers le milieu de l’animé et on a donc le droit à ces moments à des personnages énervés qui se referment sur eux-mêmes parce qu’ils n’y comprennent plus rien. C’est pas dramatique, ça reste assez léger et pas trop lourd donc pas de risque de mal de tête ou de ras-le-bol. On tend pas du côté de Matrix ici et c’est tant mieux vu comme les deux derniers opus étaient foirés au niveau scénario. Le déroulement de l’histoire est très fluide, chaque épisode est rempli à ras bord d’évènements et on vraiment qu’une envie : enchaîner les épisodes. Et puis surtout, pour une fois, Sunrise n’a pas foiré sa fin : tout n’est pas beau et tout rose, on a le droit à un final très énigmatique et rempli d’espoir sans que l’on sache pour autant comment va se dérouler la vraie fin des aventures de nos héros. Les personnages qui meurent ne reviennent pas mystérieusement à la vie lorsque le grand méchant est battu; c’est vraiment une belle fin que l’on a là.

Snapshot20060910205043

Passons au côté un peu plus technique : les chara-design sont très beaux, originaux bien que la réalisation qui bafouille de temps en temps les déforme occasionnellement. Celle-ci reste cependant plutôt bonne pour la majorité des épisodes et dispose d’une petite ambiance particulière déjà mentionnée, servie par des graphismes très beaux (on a presque envie de vivre à Maihama !). La musique est vraiment sublime : que ce soit la bande-son lors des épisodes qui est proche de la perfection en passant par les OP et ED excellents, il n’y a vraiment aucun reproche à faire de ce côté là. Côté voix, vous fondrez sûrement en entendant la voix de Kaminagi qui a la voix la plus douce et agréable que j’ai entendue. C’est tout simplement impossible de ne pas aimer le personnage rien que grâce à sa voix.

Snapshot20060910212403

Zegapain est donc un très bon animé, malgré les premiers épisodes peu captivants, si l’on prend la peine de s’accrocher, on est embarqué pour un formidable voyage. Un scénario captivant et rempli d’énigmes mais surtout des personnages d’une vie exceptionnelle amenant à l’écran l’un des meilleurs drames jamais réalisés pour un animé mecha font de cet animé sûrement le meilleur de son genre pour cette année 2006. Je le recommande donc vivement rien que pour toutes les petites touches d’originalité qu’il a osé apporter.

4 thoughts on “Zegapain

  1. ah bah tu n’as perdu de temps pour faire un article dès la sortie du dernier épisode ;)
    bon bin zegapain, c’est dl en entier, maintenant, va falloir mater (ah si j’avais eu 10€ à chaque fois que j’ai dit ça, je serai riche depuis longtemps…)

  2. J’aime les articles qui commencent par “ne fuyez pas !” :o. Ca doit être pour ça que blogchan l’a accepté !

    Bref, je note pour mes froides et oisives nuits d’hiver.

    Ah oui, et si tu veux un coup de soutien pour le “miniblog” (je suis tombé par hasard sur ton topic sur wordpress-fr) on peut se faire ça via irc, msn, ou mail.

  3. Ça faisait un moment que j’avais envie d’écrire cet article mais j’attendais de voir le dernier épisode pour constater si la fin était foirée ou pas. Faut pas s’attendre non plus à un chef-d’oeuvre, c’est juste un très bon animé de mecha et ça faisait longtemps que je n’en avais pas apprécié un autant :D.

    Skav : C’est super sympa et IRC serait parfait, faut juste que tu me dises sur quel channel tu es et vers quelle heure tu t’y trouves ^^.

  4. salut je ne sais si qq’un verra mon message mais bon je me lance…

    il y a 5 mois g vu les premiers épisodes et g pas mal accroché; effectivement c pas les mechas qui vous scotcheront mais bien les perso et l’histoire et franchement on ne peut pas dire qu’on croule sous une tonne de bon DA avec mécha. donc rendons à zegapain s’est qq lettres de noblesse même si c pas une bombe c qd même très prenant alors aux teams qui s’occupent des sub faites un effort finissez la série (je sais que j’en demande trop) ne le laissaient pas de côté il faut la peine d’être vu!

Comments are closed.