Manabi Straight

Manabistraight31xx7

Manabi ! Oh Manabi ! Je pense que Manabi Straight était un animé fait pour moi. Dès le premier épisode, j’ai été conquis par cet animé tranche de vie (mon genre préféré pour ceux qui suivent) à l’ambiance légère et rigolote et par ses personnages hauts en couleurs. Avec des épisodes sortant au compte-goutte, j’ai vraiment pu apprécier cet animé sur la longueur et ainsi constater ses nombreuses qualités ainsi que les quelques défauts l’empêchant de devenir un véritable chef-d’oeuvre.

Snapshot20070526143635

Petit rappel du résumé :

L’histoire prend place dans le futur et l’école n’est plus ce qu’elle était. Le nombre d’enfants a considérablement baissé et les adolescents préfèrent maintenant travailler plutôt que d’aller en cours – ce qu’ils trouvent inutile. De ce fait, plus personne ne s’intéresse aux activités extra-scolaires et encore moins à la vie lycéenne et Mika Inamori est donc la seule personne en poste au Conseil des Élèves. Mais c’est alors qu’arrive Manami Amamiya. La super-énergique Manabi étonne tout le monde de par sa fraîcheur et son entrain naturel. Contrairement à ses camarades, elle adore Seiou, son école, et n’hésite donc pas à se présenter comme Présidente du Conseil des Élèves ! Accompagnée de ses camarades de classe Mika, Mei, Mutsuki et Momoha, soyons sûrs que Manabi va réussir à mettre de l’ambiance à Seiou !

Snapshot20070526133751

On pourra dire que l’animé a une trame principale : le combat de Manabi et ses amies pour redonner le goût de la vie lycéenne aux élèves de Seiou et surtout leur acharnement à vouloir à tout prix que le Festival de leur école ait lieu. Le spectateur se rendra donc bien vite compte que le thème principal est la lutte pour concrétiser ses rêves. On est en droit d’être déçu lorsque les trailers annonçaient une ambiance beaucoup plus sombre et misant sur le contexte original de l’animé mais au final il n’en est rien. La faute à l’absence de réalisateur pour la série ? On se retrouve finalement avec un scénario bien plus réaliste et parfois touchant, le plus souvent léger et pas prise de tête qui nous fera regretter nos années de lycée. Mais on ne regardera franchement pas cet animé pour son scénario. La principale force de l’animé restera ses personnages. Tous très attachants et sympathiques, on en vient bien vite à prendre un plaisir immense à suivre leurs aventures. Comment ne pas apprécier la pile qu’est Manabi, toujours motivée et enthousiaste et dont les réactions sont un véritable bonheur à regarder ? C’est un personnage qui sort véritablement des clichés, d’une énergie formidable et qui parait pouvoir devenir amie avec n’importe qui. Son obstination pour que le festival du lycée ait lieu est attendrissante et on se retrouve nous aussi à vouloir à tout prix qu’il ait lieu tellement son envie est communicative. Les autres personnages, bien plus convenus, sont pourtant tout aussi intéressants et réels : on a ainsi Momo, le personnage totalement décalé qui ne sera malheureusement pas développé; Mei, la tsundere froide, intelligente et meneuse de groupe; Mutsuki, la sportive admirée de toutes ainsi que Mikan, la petite ordinaire et maladroite. Toutes extrêmement mignonnes, une connection se crée immédiatement avec elles et suivre leurs évolutions sera un petit régal. Les relations entre les personnages et leurs développements prennent une place importante dans l’animé et ce point est parfaitement réussi tant le dynamisme règne. Chaque personnage grandit, mûrit et apprend beaucoup aux contacts de ses amies et on se sent vraiment bien une fois la fin arrivée lorsqu’on peut constater à quel point l’amitié entre les personnages principaux leur a beaucoup apporté.

Snapshot20070526133629

Petit aspect négatif sur ce point cependant, la plupart des moments dramatiques sont bien trop exagérés. Au lieu d’émouvoir comme ils devraient le faire et d’avoir un impact important sur le spectateur, ils paraissent ridicules et totalement décalés et je me suis même demandé parfois s’ils n’étaient pas plutôt là à des fins parodiques, afin de se moquer des animés “scolaires” se prenant un peu trop au sérieux. Heureusement, cela n’empêche pas que la série soit remplie de moments forts et émouvants. L’épisode où Mikan et Mei deviennent vraiment amies et en viennent ainsi à trouver le thème du Festival du lycée est vraiment exceptionnel et d’un tact, d’une subtilité formidable. La façon dont leur amitié est traitée est tout simplement belle et attendrissante et le fait que cela serve en plus à faire évoluer le scénario est d’une intelligence rare. L’épisode final est aussi rempli de ce qui fait la force de la série, c’est-à-dire ces scènes touchantes et réalistes, cette touche d’humour légère qui fait passer rapidement chaque épisode et tous ces petits trucs intelligents (le fait que le générique de fin soit en fait l’OP ça m’a laissé bouche bée. C’est tellement simple mais en même temps tellement … génial quoi !) qui font qu’on se rend compte que les créateurs de la série l’aiment à la folie et ont pris du plaisir à la réaliser. Ça se voit aussi pas mal au niveau de la réalisation très léchée et originale, truffée de petits ajouts visuels donnant une identité propre à l’animé ainsi qu’au niveau de l’animation toujours fluide et jolie.

Snapshot20070526133544

Manabi Straight est donc l’un de ces animés qui vous font vous sentir bien. Je vous mentirai en vous disant que c’est un chef-d’oeuvre car il n’a rien d’exceptionnel si ce n’est la vie qui s’en dégage. Que ce soit pour la touche d’humour qui flotte en permanence, tous ces moments inoubliables et saisissants auxquels on assiste ou encore pour le personnage de Manabi qui marque et donne envie de vivre en donnant toujours son maximum, c’est un animé qui pourra plaire au plus grand nombre. Je suis quand à moi conquis par le magnifique message que cherche à faire passer cet animé, d’un optimisme et d’une énergie impressionnant. Un conseil à ceux ayant déjà vu l’animé, le regarder une deuxième fois le fait apprécier encore plus !

7 thoughts on “Manabi Straight

  1. On est bien d’accord, Manabi Straight est un anime plein de bons sentiments, qui redonne du baume au coeur et rendrait presque nostalgique :)
    Qui plus est les personnages sont vraiment adorables, et les épisodes sont agrémentés de juste ce qu’il faut de fanservice pour satisfaire mon esprit un peu retors.

    Bref, j’ai passé un excellent moment en compagnie de Manabi (et surtout Mei :3, jouée par Hirano Aya (double :3)), alors si vous ne connaissiez pas, foncez !

  2. Très bon article ^^. Un anime très rafraichissant avec une galerie de personnages des plus attachants.

    Le coup du générique de fin est bien fait c’est vrai mais il fait ressortir un défaut de la série. Les filles ne grandissent pas en 4 ans. Il n’y a que Mei dans l’amphi qui soit plus mature selon moi :b.

  3. En même temps si elles grandissaient, ca ne serait plus du loli … Et la série perdrait alors un peu de son charme, a mon avis. Enfin moi je dis ca, je ne dis rien ^^

  4. J’y avais pas pensé. C’est vrai que ça enléverait aux filles leur côté mignon de les voir plus grandes.

  5. Oh et encore niveau fanservice, j’ai trouvé ça plutôt léger. A part quelques plans où on aperçoit un bout de pantsu et des scènes assez “suggestives” (quand Mutsuki suce sa glace par exemple), on peut pas dire que cet aspect-là soit important dans l’animé.

    C’est vrai que la série aurait perdu de son charme si les filles avaient grandies mais ça aurait quand même sympa de nous les montrer adultes soit dans la scène de départ soit dans la scène finale… Histoire de voir à quoi elles ressemblent sans leur look de loli quoi :p.

  6. J’ai passé un très bon moment devant cette série.

    Le fait que la fin soit en fait le générique d’ouverture est génial, bien que pas si nouveau que ça (vu dans Wolf’s rain, entre autres).

    Clairement, le créneau loli est ciblé, ce qui pourrait bloquer les gens réfractaires au genre (il y en a).
    Ce serait un peu dommage, car la série vaut d’être vue pour autre chose que le loli fan-service (d’ailleurs assez peu présent).

    Un truc étrange, mais dont on ne se rend pas compte, c’est qu’il n’y aucun garçon dans cette série, et que les filles ne semblent absolument pas s’en préoccuper (à 16-17 ans, ça n’est pas crédible), mais elles font tellement plus jeunes que l’on ne réalise pas que ça cloche…

    Au moins, on nous épargne les clichés à l’eau de rose des anime scolaires, pour se concentrer sur l’amitié, et ça n’est finalement pas plus mal.

  7. Il y a les adultes quand même pour les garçons ;). Mais j’avais dit que le fait d’avoir une école exclusivement constitué de filles alors que le taux de natalité a sérieusement baissé, ça c’était incohérent. Enfin c’est un détail.
    La seule série où il n’y vraiment aucun garçon c’est Strawberry Panic (et là on se pose des questions).

    Mei et Mikan semblent avoir des tendances au moins bisexuelles sinon :b.

Comments are closed.